Accueil Le blog

Le blog

La Rebellion des Goths

Cité romaine d'Adrianopolis, Turquie, Août 378

En ce début du mois d'Août 378, l'empereur romain d'Orient, Valens, a rassemblé une armée importante mais hétéroclite, car renforcée par des auxiliaires de tribus barbares, comme on les appelle : Ostrogoths, Huns dissidents, Alains et autres ... Tous ces guerriers et légionnaires romains campent aux abords de la cité d'Adrianopolis, aujourd'hui Edirne en Turquie. L'objectif de l'empereur Valens est de livrer bataille une fois pour toutes, afin de les anéantir, aux bandes de Wisigoths qui ravagent la Mésie et environs depuis un an.

En face de cette armée, Fritigern a lui aussi sonné le rappel de ses troupes occupées à razzier le pays. Et en ce jour, ils sont réunis autour du chef, parés pour le combat et motivés, car pour eux, pas d'alternative, il faut vaincre ou mourir.

- Ils sont nombreux, dit Fritigern, je crois que je vais demander à parlementer au lieu d'attendre qu'ils attaquent !

- Comment ça, s'étonne le grand Brunoric, tu refuses le combat ?

- Non, pas du tout, mais il nous faut gagner du temps. Notre cavalerie n'est pas rentrée, et sans elle, cela risque d'être difficile. Allez, Brunoric, trouve une bannière blanche et allons discuter !

Chers lecteurs, si vous voulez savoir ce qu'il s'est passé à Adrianopolis en 378, je vous conseille de lire Sonnocingos, La marche du Soleil, ou les aventures loufoques de Bomaros le Séquane, Saison II de Imbolc à Beltaine, mois VI Cutios, chapitre X : La Rebellion des Goths.

Publié le 27/01/2022

La migration des Goths

Nord de la Dacie, fin de l'an 375 !

Tout au Nord-Est de la Dacie, le grand Brunoric, un guerrier des Goths Tervinges, des Goths de l'Ouest, que l'on appellera plus tard les Wisigoths pour les différencier de leurs frères de l'autre groupe, celui de l'Est qui deviendront les Ostrogoths, le grand Brunoric, disais-je, se hâtait et éperonnait son cheval pour le faire galoper plus vite, avec le risque de le voir terrassé par la fatigue et tomber d'épuisement ! C'est qu'il y avait urgence et il fallait rejoindre les abords du Danube au plus vite pour prévenir les chefs d'un danger imminent.

Un danger qui chevauchait rapidement, lui aussi, saccageant, pillant, incendiant et tuant tout sur son passage et qui se nommait : HUNS, oui les HUNS !

Le grand Brunoric et les Wisigoths échapperont-ils à l'invasion des féroces Huns ? Pour le savoir, il faut entreprendre la lecture de Sonnocingos saison II de Imbolc à Beltaine, mois VI Cutios, chapitre IX, La Migration des Goths.

Publié le 14/01/2022

2022

meilleurs voeux

Bomaros le Séquane et ses amis le vénérable et honorable Cornely et l'illustre et inconnu tout à la fois, le guerrier des steppes, Racmajen Boortch, vous souhaitent à toutes et tous une bonne et heureuse année 2022, et vous donnent rendez-vous en terres celtiques et histoires antiques au travers des couloirs du temps ! Que les Dieux vous gardent de vos ennemis, maladies et épidémies, accidents et autres calamités.

Publié le 04/01/2022

Dernière parution

À découvrir

Dernières nouvelles de la Séquanie

NOEL 2022

Publié le 15/10/2022

Recevoir les nouvelles par mail* :
* Votre adresse sera enregistrée afin de recevoir des infos et nouvelles par mail, vous pourrez vous désinscrire à tout moment . Lire les RGPD.
bomaros-lesequane.fr © 2022 | Auteur : Jean Marc Brochot | Site réalisé par clarisse-b.net